Les medias et son public, pour le meilleur comme pour le pire

http://tinyurl.com/nagup4w
http://tinyurl.com/nagup4w

Recemment les medias ont ete la cible d’une audience mecontente et ce, sur deux sujets. Le premier est sur le depart de Michelle Martin en Italie, le second, sur une remue-menage en séance pleniere de nos ministres.

Ils nous faut se l’avouer, nous ne fesons pas que du bon boulot. A l’affut de l’information, nous ne fesons pas la difference entre ce qui devrait etre devoile ou non, nous le publions, pour suivre le courant mediatique, c’est tout.

Nous ne nous posons surtout pas la question des consequences de nos articles. Et si parler de la venue de Michelle Martin en Italie rendrait l’affaire hostile pour la population locale? Nous y avons pense? Personnellement, j’aurai repondu sincerement que non.

Et si inviter notre premier ministre sur un plateau tele d’une emission quelque peu, divertissante (Sans Chichis), pourrait amener une plus grande audience? Bien sur que oui, meme si en meme temps il avait un debat poignant au sein de son gouvernement.

Pour ce dernier exemple, il est vrai aussi que Mr Di Rupo aurait pu decliner l’invitation de la RTBF. Peut etre essayait il tout simplement d’eviter le debat sanglant, preferant laisser la ministre OpenVLD Maggie de Block parler en son nom meme si son avis reste fort different de celui de notre premier ministre.

La presse est aussi la cible de dirigeants, lorsque nous devoilons une information qu’ils n’apprecient guere. Frederic Deborsu en avait paye les frais avec son livre Question Royale. Ce journaliste renomme avait devoile des informations sensibles sur la famille royale belge. La RTBF l’avait alors sanctionne en l’ecartant de ses ecrans. Par la suite, il a pu recuperer un poste de journaliste, mais dans un domaine plus limite.

Lorsque nous rapportons, il y a toujours cette phrase qui revient “Je n’ai jamais dit ca!”. Cher correspondant, qui que vous soyez et quel que soit votre titre, je vous rappelle que vous avez un droit de reponse pour chaque information devoilee. Si vous ne l’utilisez pas, c’est que vous n’en aviez pas eu besoin. Si par contre vous denoncez par le suite notre travail, c’est que le probleme vient de chez vous.

Ceci s’adresse a la ministre Ecolo Zakia Khattabi, qui aurait reprit un commentaire de Maggie de Block dans les medias. Je ne sais pas qui avait tord, mais il y en avait une. La ministre francophone avait pris la peine de verifier de son information et de la corriger.

Nous, les medias, ne pouvant etre gentils et attentiones. Nous existons pour rapporter un point de vue sur la realite, et s’il deplait, il est toujours possible de trouver la meme information dans un autre media. L’important est de laisser chacun s’exprimer, et de respecter la liberte d’expression. 

Enhanced by Zemanta
Advertisements